Le Blog de notre Tour du Monde

Jodhpur जोधपुर

Nous nous sommes encore levés aux aurores pour prendre un train à 6h00 du matin mais cette fois avec une petite frayeur.

Ce n’est qu’au bout d’une demi heure d’arpentage de rues endormies de Jaisalmer que nous apercevons un rickshaw. Et heureusement nous montons à l’heure dans notre moyen de transport indien préféré, qui ressemble aux trains couchettes français d’ailleurs.

image

image

Sauf que dans les gares indiennes nous voyons ça… imageTerminus tout le monde descend. Après la ville rose, nous voilà dans la ville bleue. Et c’est après une énième négociation avec un chauffeur de rickshaw que nous arrivons à notre auberge. Encore une chambre sans fenêtre mais le roof top nous offre une belle vue sur la ville et son fort.

image

image

Nous nous y rendons après un déjeuner végétarien et pour une fois tout est accessible à pied. Ça fait plaisir de ne pas avoir à dealer le prix d’un tuktuk. Mais tout le long du chemin nous passons notre temps à en refuser.

 

image

Du haut du fort Menrangarh, la vue sur la vieille ville est magnifique et nous comprenons mieux pourquoi Jodhpur est surnommée la ville bleue.image La majorité des maisons sont peintes de cette couleur pour indiquer que le propriétaire était de la caste des brahmanes, la plus haute des quatre principales castes hindoues. Le bleu permet également de protéger de la chaleur et d’éloigner les moustiques. A bon entendeur…

image

image

image

Le fort était la résidence des Maharaja de Jodhpur depuis le 15ème siècle. Réputé imprenable, il a résisté aux attaques Moghols et a permis à cet empire de rester indépendant. Nous y pénétrons par cette impressionnante porte à angle droit qui empêchait les assauts d’éléphants.

image

Sur le mur adjacent se situent les 15 empreintes des femmes du Maharaja Man Singh qui révèlent une triste réalité de l’époque, et je ne parle pas du fait que les Maharaja aient plusieurs femmes. À la mort de celui-ci elles devaient s’immoler par le feu sur le bûcher funéraire.  Ce sacrifice public, le sati, fut interdit en 1829.image

Tout le long de notre visite du fort nous rencontrons des musiciens locaux qui attendent patiemment que les touristes leur tendent des billets.

image

image

La visite se poursuit et nous découvrons les palanquins et les howdah qui étaient disposés sur les dos des éléphants pour transporter les maharaja ou autres personnes fortunées. image

Puis nous passons devant l’idole de la déesse Gangaur qui est vénérée par les femmes mariées qui prient pour la longévité de vie de leur maris ou par les célibataires qui prient pour trouver quelqu’un. image

Et retour en extérieur après avoir vu quantité de sabres, peintures, vaisselles, bijoux… image

image

image

Le panorama de Menrangarh est quand même fort appréciable. Nous apercevons au loin le Umaid Bhawan et le Jaswant Thada. image

D’ailleurs un petit dilemme vient s’interposer entre nous. Devons nous quitter Jodhpur pour pouvoir rester plus longtemps dans la ville suivante et enfin se poser un peu ou devons nous rester à Jodhpur pour visiter tranquillement les dernières choses qu’il nous reste et ne pas passer la journée du lendemain dans un bus? Nous avons le remède pour apaiser les tensions, le Riff. C’est un festival de musique organisé tous les ans et qui par chance débute ce soir. Pour ne rien gâcher, la soirée de lancement est gratuite. imageL’occasion pour nous de découvrir danses et musiques du coin assis sur des tapis à manger des chips en face du fort illuminé. imageLa soirée fut bonne mais nous restons encore perplexes quant au sexe des “danseuses”. imageLa nuit nous a porté conseil et nous trouvons un bon compromis en nous baladant dans les rues de Jodhpur vers la Clock tower et son marché. Nous partirons en début d’après midi. Ce qui nous permet de profiter de notre matinée et d’arriver à Udaipur en début de soirée. image

S’ensuit la visite du palais Umaid Bhawan qui tient son nom de Umaid Singh, le Maharaja qui le fit construire. Il aura employé 3000 hommes, dépensé 95 millions de roupies et patienté 15 ans pour voir son œuvre achevée en 1944. Malheureusement il décède 4 ans plus tard. Pour l’anecdote, certains blocs de pierre qui étaient trop lourds pour être posés avec précision par les grues, étaient déposés sur des blocs de glace et replacés à la main au fur et à mesure que la glace fondait. Les pierres sont donc imbriquées les unes aux autres et non colmatées avec du mortier. Il reste l’un des plus grands palais du monde avec ses 347 chambres. Il fut transformé en hôtel en 1978.

image

image

Son petit fils, le Maharaja Gaj Singh II qui grimpa sur le trône à l’âge de 4 ans suite au décès de son père, y réside encore. Depuis l’indépendance de l’Inde en 1971 il ne possède plus qu’un titre honorifique. Il a aussi une fondation aidant les villages indiens en manque d’eau. Il est le maharaja le plus apprécié par le peuple. image

Nous avons aussi le temps de nous rendre au Jaswant Thada, situé à proximité du fort et créé en 1899 par le maharaja Sadar Singh en la mémoire de son père, Jaswant Singh II. imageCe mémorial tout de marbre blanc vêtu est assez rapide à visiter. Le calme de ses jardins est toutefois très agréable et la vue ne gâche rien. image Le départ est proche, nous quittons Jodhpur pour la ville des amoureux. On part roucouler alors trakass pa zot.image

4 Comments

  1. Annie et Jean-Mi

    On va peindre la maison en bleue car c ‘ est la saison ds moustiques et de la chaleur ! C ‘ est beau aussi le bleu Toujours de beaux monuments ! Bon roucoulement Gros Bisous à zot 2

  2. Patoche

    Ville rose, ville bleue, marbre blanc, ciel rougeoyant…
    On peut dire que vous en voyez de toutes les couleurs…

    Allez-y sans hésitation, profitez.
    Bises à zot 2.

  3. Élie Baboo

    Merci pour ce magnifique voyage par procuration.
    Je pense souvent à vous…
    Continuez votre aventure sur ces routes mythiques.

    Bises à zot 2.

    • trakasspazot

      Regarde Varanasi tu vas adorer les couleurs! Bisous ma tata

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2020 trakass pa zot

Theme by Anders NorenUp ↑

Trakasspazot Copyright © 2020 trakasspazot.com. All Rights Reserved Délina Pierre & Kévin Petit 
Warning: Use of undefined constant on - assumed 'on' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/2/d535874779/htdocs/app535874793/wp-content/plugins/fantastic-copyright-free/fantasticcopyrightfree.php on line 135
Premium WordPress Plugin