Le Blog de notre Tour du Monde

Jaipur जयपुर

Un petit tour en train et nous arrivons à Jaipur, la ville rose.image Elle tient son nom de la pierre rose qui servit à construire plusieurs édifices mais aussi d’un événement assez récent. En 1876, le Prince de Galles en voyage en Inde planifia de visiter la ville de Jaipur. Le Maharajah Ram Singh II décida alors de redorer sa ville en rose, couleur de l’hospitalité.

C’est parti pour une visite express de Jaipur en 24h. La capitale du Rajasthan méritait sans doute plus. Auberge très sympa avec hôte autant bavard que serviable. Il nous aidera à préparer notre journée marathon du lendemain et l’achat du billet de bus pour Jaisalmer.

Pour débuter, visite du fort d’Amber. imageNous nous y rendons en bus local, 10 km d’immersion au plus près de la population. imageAmber était la capitale de l’état du Dundhar avant d’être détrônée par Jaipur en 1727. Remarquable de par son architecture, le fort serait le deuxième plus grand d’Inde. Sa construction a commencé vers 1600 avec le Maharaja Man Singh Ier. On y accède par une rampe d’un kilomètre par laquelle passerait des éléphants pour emmener les touristes au sommet. Ça doit être férié pour eux aujourd’hui car les seuls animaux que nous croisons sont des chèvres. imageNous passons sous une grande porte appelée Suraj Pol pour arriver dans une grande cour habitée elle par une espèce de singes que nous n’avions pas encore vue. image

imageimage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis nous pénétrons dans le palais et après nous être armés d’audio-guide nous voilà face au Diwan-i-Aam, la salle d’audience public.image Suite à une histoire de jalousie à celui qui avait le plus beau palais, les colonnes de cette salle furent recouvertes de stuc pour en cacher la magnificence aux yeux des émissaires venus détruire ce qu’il y avait de plus beau. Heureusement pour nous, ils repartirent bredouille. Nous passons ensuite la porte Ganesh Pol…image …Qui nous conduit aux jardins face au Diwan-i-Khas, salle d’audience privée.imageS’ensuit un vrai labyrinthe dans les dédales du palais et plus particulièrement dans la Zenana, partie du palais réservée aux femmes. imageSans oublier leurs traditionnelles fenêtres les Djali, voir sans être vues. imageIl y a aussi une belle vue sur le lac Maota.

image

image

La partie la plus jolie du palais à nos yeux est le Sheesh Mahal avec ses murs incrustés de mosaïque, de bris de miroirs et de verres colorés. imageUne magnifique visite qui se termine avec les fans de Délina…image…En traversant le jardin situé en bas du fort.imageSur la route nous voyons le palais de l’eau de son vrai nom Jal Mahal, qu’on ne peut visiter.image Nous nous rendons alors au Yantra Mandir, le temple des instruments, plus connu sous le nom de Jantar Mantar. C’est un observatoire astronomique très particulier avec 17 instruments permettant des mesures concernant la position des planètes dans le but d’établir des thèmes astraux. Tout ça pour déterminer les moments les plus propices pour des mariages, des décisions politiques…image Il fut imaginé par Jai Singh II, le même qui construisit Jaipur. Ce féru d’astronomie n’en était pas à son coup d’essai puisqu’on peut aussi trouver un Jantar Mantar à Delhi ainsi que dans 3 autres villes d’Inde. Mais celui de Jaipur est le plus important. L’audio guide, pourtant en français, est incompréhensible même pour les scientifiques que nous sommes. Les explications sur les méridiens, les pôles astrales, …, semblent être dans une autre langue. L’instrument le plus impressionnant dans sa précision et son envergure est le Brihat Samrat Yantra. C’est un cadran solaire de 27m de haut qui, si on arrive à s’en servir, donne l’heure à la demi-seconde près. C’est le plus grand cadran solaire du monde.

image

image

Ensuite nous allons au Hawa Mahal, soit le Palais des vents, qui tient son nom de son architecture rajput particulière qui permet une bonne circulation du vent et ainsi de garder un palais frais.

image

image

L’extérieur est assez original mais l’intérieur sans grand intérêt. imagePeut être hormis le fait qu’il possède 950 fenêtres desquelles les femmes du harem pouvaient regarder l’extérieur sans être vues. imagePuis balade sur bazar street pour se plonger dans les brillants bijoux, les babouches colorées et les tissus locaux servant à fabriquer saris et voilages. imageNous sortons des enceintes de Jaipur par l’une des 8 portes roses de la ville.image Pour rejoindre notre auberge nous passons devant le Albert Hall Museum malheureusement fermé. Il renferme plusieurs formes d’art de Jaipur.

image

image

Notre route est faite d’enfants mendiants, de rats passant de trous en trous à 20cm de nos pieds et d’indiens jouant au criquet, sport national ici. Je vous épargne la photo des rats!

imageRécupération des sacs et départ en bus de nuit. Ça devrait bien se passer, trakass pa zot.

3 Comments

  1. Annie et Jean-Mi

    Comme toujours Trés Intérésant de Belle Photos ! Profitez ds beaux pays que vs traversez Gros Bisous à zot 2

  2. Patoche

    Jaipur capitale du Rajasthan… Ça fait rêver.
    Ça donne envie de se replonger dans les œuvres de Kipling.

    Merci pour ça.
    Bise à vous deux.

  3. Élie Baboo

    J’aimerai tellement être à vos côtés dans ces marchés où l’on trouve tous ces beaux bijoux et ces magnifiques saris… Et admirer toute la beauté du monde.
    Merci.

    Bises à zot 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2020 trakass pa zot

Theme by Anders NorenUp ↑

Trakasspazot Copyright © 2020 trakasspazot.com. All Rights Reserved Délina Pierre & Kévin Petit 
Warning: Use of undefined constant on - assumed 'on' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/2/d535874779/htdocs/app535874793/wp-content/plugins/fantastic-copyright-free/fantasticcopyrightfree.php on line 135
Premium WordPress Plugin