A 3400m d’altitude, nous voici à Cusco, le cœur de l’empire Inca où commença la formidable expansion de ce peuple en Amérique du Sud et en Amérique Centrale.

Premier petit tour dans le quartier de San Blas.image

La ville regorge de ruines qui nous laissent apprécier la richesse de cette culture. Tout commence sur la Plaza de Armas avec la Cathédrale de Santo Domingo avec son Eglise del Triunfo et l’Eglise jésuite de la Campañia.

imageimage

 

 

 

 

 

 

Elles s’étendent exactement sur l’espace cérémonial Inca qui était entouré de nombreux temples. Ici débutera notre visite des différents sites et villes Inca d’importances de la région appelée la Vallée Sacrée.

image

Nous commençons par le fameux temple du soleil. Malheureusement, la colonisation espagnole est passée par là et, comme pour la plupart des lieux de cultes Inca, il fut détruit partiellement pour un lieu plus utile pour l’évangélisation des peuples indigènes, le monastère de Santo Domingo.

Puis c’est la course dans notre car touristique pour visiter 5 vestiges proche de Cusco.
Le premier est Saqsayhuamán, prononcé “Sexy woman”, une forteresse Inca construite à 3700m. On dit que la ville de Cusco avait la forme d’un puma, animal sacrée pour les Incas avec le condor et le serpent. Et bien, la forteresse de Saqsayhuamán était sa tête.
Les pierres des églises et autres édifices religieux de Cusco construits après la colonisation ont été arrachées de cette forteresse. Il ne reste ici quasiment que les pierres qui étaient trop lourdes pour être déplacées. image

Nous continuons l’aventure par un site de sacrifices et de momifications, Q’enqo. Ici seulement des sacrifices d’animaux, les sacrifices humains étaient plus d’usage dans les cultures pré-incas. En fait c’est juste une grotte ou il fait 8° avec un siège sculpté dans la pierre.

Puis la fontaine sacrée, Tambomachay, dont l’eau coule de façon mystérieuse. Il n’y a aucune explication scientifique dixit notre guide. Pas de photo car le soleil commençait sa descente.

Et maintenant il fait trop nuit pour visiter le dernier site Pukapukara, une sorte de caserne/douane à l’entrée de la cité.

Le lendemain, visite de Pisaq, son immense marché dominical et sa forteresse impressionnante logée au sommet d’une montagne. Grimpette en taxi et descente à pied à jusqu’au village de nuit à travers de magnifiques ruines.image

image

image

Trêve du Machu Picchu puis retour dans la vallée sacrée. On en profite pour visiter le site Inca d’Ollantaytambo, ou nous apprenons que les Incas sont allés chercher leurs pierres de l’autre côté du torrent  à 6km en bas de la montagne. Certaines pierres pèsent jusqu’à 60 tonnes. Ils s’aidaient de cordes et de rampes, travail phénoménale!

image

image

 

Pour ceux qui ont de l’imagination ils ont construit leur fontaine juste en-dessous d’un condor.image

Autre site Inca, Moray et ses terrasses circulaires expérimentales.

image

image

 

 

 

 

 

 

Il nous restait Chinchero à voir, mais pas vraiment le temps ni l’envie car il pleut et des ruines bah…c’est toujours des ruines! Alors trakass pa zot.